TRAFALGAR, À L’OMBRE DU NUAGE

Hier soir, je suis partie à la découverte des confins de Lyon, au delà du Musée des Confluences. Par delà ce que la directrice nomme “Le Nuage” se trouve le nouveau jardin. Le regard émus et un léger trémolo dans la voix, la directrice revient sur les premiers mois d’existence du Musée sans parvenir à cacher son excitation pour la suite. Avec quiétude, j’écoute les anecdotes face à une vue époustouflante : étendue d’eau à perte de vue, lignes épurées et jardin timoré… le vent frappait mon visage pour me faire oublier la canicule tandis que Philippe ESCAICH, ex-candidat de Masterchef et Responsable de Restauration, a enchainé avec ses nouveautés ! Parlant le langage de Pignol, nouveau colocataire du Musée, j’ai oublié fait l’espace d’un instant les gouttes qui glissaient sur mon front et pensé à l’eau que j’avais à la bouche… Si ce week-end je devais braver la chaleur étouffante pour battre le pavé lyonnais, ce serait pour me délasser au bord de l’eau sous ce “Nuage” fraîchement arrivé ! Merci à l’Agence Milk&Mint et au service presse du Musée des Confluences pour leur invitation !

Allison Oswald

Camille, 22 ans,

Etudiante en Littérature française
L’audace? Braver la peur de se mettre à nu afin

de laisser s’exprimer ce qui nous anime, nous passionne et nous émerveille”.

Lionel, 23 ans

Étudiant en école de commerce

Lyonnais depuis mes 4 ans

L’audace ? C’est d’oser !

Yannick, 29 ans

Designer graphique

Lyonnais depuis toujours

L’audace ? C’est de tenter !

Tiphaine, 25 ans

Blogeuse Tiff In Lyon

Lyonnaise depuis décembre 2013

L’audace ? C’est de nager à contre courant en visant sa propre rive.

Nicolas, 27 ans

Artiste

Lyonnais depuis toujours

L’audace ? ” Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le.
l’audace a du génie, du pouvoir, de la magie” Goethe.

Lydie, 42 ans

Enseignant-chercheur

Lyonnaise depuis la première seconde

L’audace? Sourire à la vie, à la folie, vivre !

David, 31 ans

Ostéopathe

Lyonnais depuis sa naissance

L’audace ? Un mélange de courage et de culot.
C’est tenter le diable !

Cathy, 42 ans

Vendeuse dans un magasin bio

Lyonnaise depuis 3 ans

L’audace ? Aller au fond des choses en fonction
de ce que l’on ressent dans son ventre et dans son coeur.