JOUR #3 : Le LABO

Comme un chasseur de saveurs, je laisse des odeurs corsés attirer mon nez vers un petit nid boisé de l’autre côté du Rhône. Guidé par les nuages (de lait), je m’éloigne de mon quartier en pain d’épice pour vous faire découvrir un nouvel alchimiste complètement caféiné !
C’est au moment d’entrer dans le LABO qu’une explosion de saveurs retentit dans toutes mes papilles. Derrière les fumets noires apparaît un chaman branché qui doit vraiment avoir un grain…Au dessus de sa tête, le tableau périodique des éléments ne m’avait jamais autant donné l’eau à la bouche. Les molécules Mk (Mokaccino) ou Cb (Cold Brew) me donnent bien envie de boire la tasse. De ses mains de magiciens, tantôt il réveille le monstre-cafetière qui ronfle pour transformer les grains en sombre breuvage, tantôt il utilise des inventions en verre agglomérés de tuyaux qui silencieusement laisse la magie se distiller. Après toute ces dé(in)cantations, le breuvage exotique est prêt à ravir les papilles. Le lait qui coule délicatement dans la tasse danse autour du café au son de la cuillère et des conversations animées. Sans filtre je laisse échapper un râle de plaisir. J’aimerais me faire tout petit, me déguiser en sucre et plonger dans mon jacuzzi. La brume de mon cerveau est chassée par le soleil exotique du café. De peur de ne plus retrouver le chemin du LABO.

Comme le petit Poucet, je sème quelques grains (de malice) jusqu’à chez vous, croquez les uns par uns et vous serez plongé dans le café le plus doux du septième quartier…