L’Alcôve

Il était une fois, Rue René Leynaud, une nouvelle galerie d’Art dans laquelle vivaient « Blanches-Toiles et les sept artistes » ! Sept chérubins, tous plus Audacieux les uns que les autres, s’occupèrent alors à remettre sur pied une chaumière en faisant fi des cendres et des gravats ô combien dégueulasses ! Mais pour transformer ce tas de caillou en une somptueuse galerie-atelier, il fallait pouvoir compter sur la force et les atouts de chacun. Laissez-moi vous compter l’histoire de l’Alcôve, cette galerie flamboyante, qui, comme le phoenix est re-né Leynaud ! Là-bas, on dit que les poutres et les cailloux deviennent des chênes et des pierres… 

L’alcôve c’est sept artistes au caractère bien trempé. « Prof », c’est Yann, celui qui découvre le lieu laissé à l’abandon depuis trois ans et qui a l’audace d’acheter le local pour y installer une galerie. Mais attention, pas n’importe laquelle ! Un lieu, comme un espace d’exposition et surtout comme un atelier dans lequel les artistes pourront s’approprier l’espace. L’Alcôve (L’atelier Leynaud de création d’objets visuels) est ainsi créé par 14 petites mains. Si le lieu a un sacré potentiel, tout est cependant à refaire ! le sol n’existe même plus tandis que le temps a rongé les poutres et recouvert la vitrine d’affiches en tout genre. Avec Audace, l’équipe remet d’aplomb ce lieu à coup de parquet, de marteaux, de pinceaux – surement aussi à coup de baguette magique – pour donne vie à un espace d’exposition neuf et un espace de travail confortable. Là-bas, la salle est amovible et tout se déplace, se décroche et se suspend pour permettre l’arrivée d’artistes extérieurs. L’Audace, n’est-ce pas sortir de sa zone de confort ? Même le sous-sol a été repensé pour accueillir le street-artiste In the Woop à coups de bombes et de pochoirs.

Dans cette grande camaraderie, les supports sont exposés et les styles particuliers acceptés. Le nain aquarelliste, le nain photographe, les trois nains peintres, le nain street-artiste et le nain vidéaste. Chacun – provenant d’un univers  – participe à transformer le lieu en une explosion de saveurs artistiques. Tanguy, le peintre, parle même de « collectif d’individualité » car si chaque artiste travaille pour soi, dans le but de faire grandir son projet, chacun se doit de mettre la main au pinceau pour mettre en place les expositions. En même temps, comment rester perméable, caché dans un coin d’atelier quand une sensibilité, une technique et un nouveau savoir se trouve à portée de pinceau ?

« Je n’ai plus fait d’illustration à la gouache depuis ma jeunesse ! Je me suis concentré sur une autre technique de peinture et finalement, quand j’ai vu le projet de mon pote, j’ai eu envie de m’y essayer à nouveau! » Car qui dit collocation, camaraderie, collectif ou association maitrise forcément la notion de partage. Partager un savoir artistique, son atelier, son café et pourquoi pas sa toile…? Venez découvrir l’Audacieuse galerie et rencontrer Bertrand, In the Woop, Juliette, Marine, Morgan et Tanguy qui vous partageront avec plaisir leur amour artistique. Vous verrez, une fois dans cette Alcôve, vous ne serez pas déçus du voyage !